Carrières internationales en startup

Startup

Le transport à la demande partagé et accessible : entretien avec Grégoire de Padam Mobility

En rendant le transport à la demande plus efficace, Padam Mobility veut créer un mode de transport flexible et accessible. Le co-fondateur Grégoire nous donne plus d'informations sur le projet, ses idées, la team et les recrutements prévus.

Il est 3 heures du matin. Vous vous amusez dans un bar et lentement tout le monde veut rentrer chez soi. Mais comment ? Le bus ne part que dans une heure. Uber ? Non, pas cette fois. C’est trop cher de le prendre chaque semaine. Nous connaissons tous ce problème, n’est-ce pas ?

La team de Padam Mobility a pour objectif de rendre plus flexible le transport en bus. Avec l’application vous pouvez réserver votre trajet en avance ou immédiatement. Vous n’attendrez plus jamais un bus, il arrivera juste à l’heure.

Pour en savoir plus sur ce projet de transport à la demande, nous avons demandé à Grégoire, co-fondateur de Padam Mobility, de nous en dire plus sur ses ambitions, défis et recrutements en 2019.

Bonjour Grégoire, peux-tu nous présenter Padam Mobility ?

Nous avons lancé Padam Mobility en 2014, ayant identifié le besoin d’un mode de transport flexible, partagé et accessible à Paris, notamment la nuit. Nos itinéraires ont commencé par être notés avec un papier et un crayon, puis un fichier excel, et nous avons construit, en parallèle, de puissants algorithmes pour optimiser ces trajets.

Aujourd’hui les solutions de Padam Mobility aident les autorités organisatrices de transport à rendre le transport à la demande plus efficace et plus compétitif que les lignes fixes dans certaines zones. En substance, on n’attend plus qu’un bus passe. On le commande via une appli, et celui-ci ne suit plus une ligne mais les réservations des usagers. C’est plus efficace économiquement, écologiquement, et plus adapté aux besoins du public.

Après une levée de fonds auprès de Siemens Mobility, nous développons notre plateforme pour la rendre encore plus fiable, scalable, avec l’ambition de transformer le transport public.

Combien êtes-vous chez Padam Mobility ?

Ça change toutes les semaines ! Nous sommes une trentaine aujourd’hui, avec plusieurs recrutements encore en cours. 2019 est l’année de l’accélération, ça implique une attention toute particulière sur l’équipe.

fondateurs padam mobility

Quelle est l’ambition de Padam Mobility ?

Nous travaillons au croisement de 4 grands enjeux : technologique, écologique, social et local. Nous cherchons à minimiser le coût économique et écologique de la mobilité, tout en améliorant l’expérience utilisateur pour suivre, voire orienter, l’évolution des usages et maximiser l’accès à la mobilité.

Nous voulons que la mobilité partagée devienne le mode prépondérant car c’est un prérequis absolu à l’optimisation des ressources. L’alternative est la course à la consommation de mobilité individuelle et non-inclusive, accroissant l’usage des ressources et les inégalités.

Quels sont les défis de 2019 pour Padam ?

Grandir en conservant ce qui a fait notre succès jusqu’ici : une approche très pragmatique des problèmes, et une capacité à affronter les défis techniques et commerciaux avec la même énergie. Nous nous développons également de plus en plus à l’international, ce qui concrétise une ambition que nous avions depuis les débuts de l’entreprise.

Quels sont vos objectifs de recrutement pour 2019 ? Sur quels métiers ?

Passer de 20 à 35 personnes environ, soit une croissance de 70% sur l’année. C’est beaucoup ! Evidemment les profils techniques sont au coeur de notre démarche, aussi bien côté algorithmes que côté front (mobile et web). L’expérience utilisateur est clef dans l’adoption de nos services et pour l’éducation du marché. Et comme ça marche, les profils commerciaux attirent tout particulièrement notre attention.

Quels conseils peux-tu donner aux candidats qui souhaiteraient intégrer Padam Mobility ?

De vouloir avoir un impact. Sur la société, sur l’entreprise, un impact sur le produit, sur leurs collaborateurs. Nous nous levons le matin pour faire une différence. D’avoir également le souci de l’autre et une capacité naturelle à partager ses connaissances, son énergie, d’avoir envie d’apprendre des autres. C’est tout l’état d’esprit derrière la mobilité partagée qui fait avancer Padam Mobility.

Seekube : le jobdating en ligne Une start-up qui sauve vos réservations – Entretien avec Cabrel, co-fondateur de Dilotel