Carrières internationales en startup

Startup

Entretien avec Brice, co-fondateur de Singulart

Brice nous présente Singulart, ses équipes et les apports de profils internationaux.

Peux-tu te présenter et ta startup ? 

Je suis Brice, un des co-fondateurs de Singulart.

Singulart est une galerie d'art en ligne qui met en relation des artistes avec des clients, à une échelle internationale. D'un côté, nous représentons des artistes, qui ont une reconnaissance régionale ou nationale dans leurs pays. Des artistes de plus de 80 pays sont représentés sur Singulart aujourd'hui.

Et d'un autre côté, ils sont promus sur notre marketplace à l'international dans plus de 40 pays. La marketplace est visitée chaque mois par plus de 200 000 potentiels clients.

Combien de personnes êtes-vous et quelle part de profils internationaux ?  

Nous sommes aujourd'hui chez Singulart une vingtaine de personnes, avec une majorité de profils internationaux (12).

Les profils internationaux sont positionnés dans tous les départements de Singulart, en particulier en tant qu’artists liaisons, qui doivent parler la langue du pays de l'artiste et en tant que customers reps, qui doivent connaître la culture et la langue des acheteurs. 

En tout, plus de 8 nationalités sont représentées chez Singulart, dans tous les départements.

Quels sont les apports de profils internationaux dans tes équipes ? 

Les profils internationaux permettent de comprendre les cultures et les marchés de nos partenaires.

Les avantages d'avoir des profils internationaux sont doubles. Tout d'abord, évidemment pour nos profils internationaux qui viennent sur Paris sont enthousiastes d'être à Paris, dans une startup internationale dans l'art. Et indirectement, pour nos profils français qui ont potentiellement moins voyagé et qui peuvent avoir leur expérience internationale dans nos bureaux, en côtoyant autant de profils internationaux. 

Quelles sont les particularités de l'embauche de profils internationaux ? (toutes étapes, du recrutement, onboarding, management, rétention)

Les particularités diffèrent selon les pays.

En particulier pour le sourcing de candidats, par exemple pour l'Allemagne nous passons par une agence qui a un réseau important sur Paris de candidats allemands afin de trouver des bons candidats, tant la concurrence est forte. Pour les candidats italiens, nous recevons énormément de CV à chaque offre postée. 

L'on-boarding de candidats européens ne pose pas de problèmes. 

Les candidats extra-européens sont parfois plus compliqués à recruter d'un point de vue administratif et nécessite de passer du temps pour gérer l'administratif (visa, …).

Quels sont les défis à relever pour 2019 ? 

Une levée de fonds est prévue en 2019 et nous permettra d'attaquer de nouveaux marchés et de structurer notre croissance.

Nous allons ouvrir 2 nouveaux marchés importants en 2019 : la Chine et les USA.

La structuration de notre croissance passera par le recrutement de profils plus séniors, qui sont plus compliqués à trouver. 

Quels sont vos objectifs de recrutement pour 2019 ? Sur quels métiers ?  Quelle part de profils internationaux? 

Une vingtaine de personnes seront recrutées en 2019 , afin de doubler voire tripler les équipes d'artiste liaisons et cust reps. Une majeure partie de ces recrutements seront des profils internationaux.

En parallèle, une équipe de développement sera constituée, avec pour objectifs de recruter 4 personnes. 

Quels conseils pouvez-vous donner aux profils internationaux qui voudraient intégrer votre entreprise ?

Il ne faut pas hésiter et foncer, une expérience internationale nourrit et forge énormément.

La mixité culturelle apporte une ouverture d'esprit et de nouveaux savoir-être et savoir-faire. 

Une belle carrière, mondialisation oblige, nécessite de savoir interagir et travailler avec d'autres nationalité, et c'est un vrai plus sur un CV. Au-delà de l'expérience perso qui est géniale !

Entretien avec Grégoire, co-fondateur de Farmitoo